Pour ses 20 ans, notre éco-organisme Screlec déploie sa nouvelle identité visuelle !

Screlec dévoile sa nouvelle identité visuelle.

 

2019 : une année clé dans l’histoire de l’éco-organisme

L’année 2019 représente une véritable phase de renouveau pour Screlec. Fondateur de la filière Piles et accumulateurs portables en 1999, l’éco-organisme est agréé depuis le mois d’août 2018 pour le recyclage des Cartouches d’impression professionnelles.

A l’aube de ses 20 ans, ce nouvel agrément donne à Screlec une réelle impulsion.

 

Une nouvelle identité visuelle moderne et dynamique

Si l’éco-organisme garde son nom, patrimoine de son histoire et de son savoir-faire, il se réinvente à travers une nouvelle identité visuelle.

Screlec se pare d’un logo épuré et moderne, enrichi d’une signature qui souligne son engagement au quotidien dans l’économie circulaire. Le logo valorise ainsi la vision de l’éco-organisme, tourné vers l’avenir et apte à s’adapter aux mutations environnementales, économiques et sociales.

Pour asseoir son nouveau positionnement lié à la diversification de ses activités, Screlec s’habille d’une nouvelle charte graphique, mêlant noir et blanc pour appuyer son expertise et son sérieux, et couleurs acidulées pour illustrer le dynamisme de ses deux filières de recyclage.

Une fois encore, les choix graphiques, en rupture avec les codes traditionnellement employés chez les éco-organismes, expriment l’inclinaison de Screlec à être novateur.

 

Un site internet au design épuré et moderne

Le développement d’une nouvelle identité visuelle implique une refonte du site internet : www.screlec.fr. La nouvelle plateforme regroupe l’ensemble des messages institutionnels. Sa clarté et sa simplicité permettent à chacun (adhérents, partenaires, journalistes, grand public, etc.) une navigation fluide et un accès facilité à l’information.

 

 

Articles
BeFC génère de l'électricité à partir de papiers et d'enzymes

Depuis 20 ans, l’éco-organisme Screlec agit en faveur de l’économie circulaire et est à l’écoute du marché pour suivre les évolutions sectorielles des technologies de piles et batteries. C’est dans cette dynamique que l’éco-organisme compte récemment parmi ses adhérents la start-up grenobloise BeFC (Bioenzymatic Fuel Cells) qui a remporté en ce mois de septembre le prix 10 000 startup pour changer le monde organisé par La Tribune, pour sa pile à combustible bio-enzymatiques.

Lire la suite
Plus d'articles