Piles solidaires : lancement de la 6e édition à Madagascar !

Depuis le 28 septembre 2020, et comme chaque année depuis 2015, les écoles primaires et collèges français peuvent prendre part à l’opération solidaire organisée par Batribox et l’ONG Electriciens sans frontières. En collectant piles et batteries usagées au sein de leur établissement, des milliers d’enfants et d’adolescents vont ainsi contribuer au financement d’un projet solidaire et engagé.

Pour cette nouvelle édition 2020-2021, Batribox et l’ONG Electriciens sans frontières vont soutenir un projet de développement durable dans un village de Madagascar, Almarina. Le poids des piles et petites batteries collectées par les élèves sera converti en dons par Batribox, permettant à Electriciens sans frontières de financer une mission qui améliorera les conditions de santé des habitants du village, grâce à l’accès à l’électricité et à une eau courante non polluée.

 

 

S’inscrire à l’édition 2020-2021 

 

Donner du sens

Au-delà de l’opération Piles solidaires, c’est une sensibilisation globale et complète qui est proposée. Pendant toute l’opération, les établissements scolaires participants reçoivent des kits complets : en plus des cartons de collecte, affiches et flyers destinés à sa promotion, les enseignants reçoivent un plateau de jeu et un poster leur permettant d’initier avec leurs élèves échanges et partages autour des questions environnementales. Un suivi est également envoyé de manière régulière par le biais de mailings pour informer sur l’avancée du projet soutenu. Une manière pour les élèves de matérialiser les bénéfices de leur collecte et de donner du sens à leur action.

 

Le Kit de sensibilisation et de collecte 

 

Une édition 2019-2020 en Guyane inédite

L’année dernière, la 5e édition de Piles solidaires a réuni près de 1 600 écoles et collèges sur tout le territoire. L’objectif était d’électrifier l’école de Trois-Sauts, située au cœur du Parc Amazonien en Guyane. La situation sanitaire exceptionnelle, engendrée par la pandémie de Covid-19, a malheureusement retardé la collecte des piles et batteries au sein des établissements scolaires, mais aussi la mission d’ESF à Trois-Sauts. Même si les 80 tonnes espérées n’ont pas encore été atteintes, les résultats de collecte ont été très positifs avec près de 40 tonnes de piles et batteries usagées collectées en juin et de nombreux enlèvements programmés en septembre. Batribox, ainsi que l’éco-organisme PV Cycle, se sont, quoi qu’il arrive, engagés à financer cette mission qui reprendra dès que la situation sanitaire sera plus propice et que l’Oyapock sera navigable pour acheminer le matériel à Trois-Sauts.

 

 

Articles
BeFC génère de l'électricité à partir de papiers et d'enzymes

Depuis 20 ans, l’éco-organisme Screlec agit en faveur de l’économie circulaire et est à l’écoute du marché pour suivre les évolutions sectorielles des technologies de piles et batteries. C’est dans cette dynamique que l’éco-organisme compte récemment parmi ses adhérents la start-up grenobloise BeFC (Bioenzymatic Fuel Cells) qui a remporté en ce mois de septembre le prix 10 000 startup pour changer le monde organisé par La Tribune, pour sa pile à combustible bio-enzymatiques.

Lire la suite
Plus d'articles