Batribox lance la 7e édition de l'opération 1 Pile = 1 Don, de l'énergie pour le Téléthon !

ÉCO-CITOYENNE ET SOLIDAIRE

 

L’objectif de cette grande collecte nationale et solidaire de piles usagées est à la fois de faire un geste pour l’environnement et de contribuer à la lutte contre les maladies génétiques rares. En effet, pour 1 tonne de piles collectées, ce sont 250 € qui seront reversés par Batribox au Téléthon.

 

 

En 2019, plus de 8 millions de piles ont été collectées, ce qui a représenté 193,3 tonnes de piles usagées recyclées. Un chèque de 48 325 euros avait ainsi été remis à l’AFM-Téléthon dans le cadre de la campagne Téléthon 2019.

Dans un contexte fortement impacté par la crise sanitaire mondiale, les modalités de collecte évoluent cette année, la collecte s’effectuant cette année en contenants métalliques de grande capacité. Batribox organisera la récupération des contenants chez tous les participants à l’issue de l’opération à partir de mi-janvier 2021 puis se chargera du recyclage de toutes les piles collectées. A retenir aussi que les étapes de tri et de recyclage s’effectueront quasi exclusivement sur le territoire français.

 

 

Tout au long de l’opération, le site internet https://1pile1don-telethon.fr/ met à disposition des infos pratiques et des actualités en même temps qu’un compteur indiquant le poids de piles collectées semaines après semaines.

Grâce à la mobilisation de tous, l’opération 1 Pile = 1 Don, de l’énergie pour le Téléthon ! a déjà permis depuis sa création en 2014, de recycler plus de 40 millions de piles usagées et de soutenir l’AFM-Téléthon à hauteur de 227 000 Euros dans sa lutte contre les maladies génétiques rares et dans le soutien aux familles.

 

TOUS ENSEMBLE, COLLECTONS UN MAXIMUM DE PILES POUR LE TÉLÉTHON

 

Articles
E-mobilité : Screlec lance sa nouvelle offre de collecte et de recyclage des batteries de la petite mobilité électrique

Ce mardi 13 octobre 2020, l’éco-organisme Screlec a annoncé lors d’un point presse le lancement d’une filière volontaire visant à collecter les batteries issues des engins de la petite mobilité électrique (vélos, scooters, trottinettes, etc.). L’occasion de rappeler l’étendue de son expertise en termes de collecte et de recyclage.

Lire la suite
BeFC génère de l'électricité à partir de papiers et d'enzymes

Depuis 20 ans, l’éco-organisme Screlec agit en faveur de l’économie circulaire et est à l’écoute du marché pour suivre les évolutions sectorielles des technologies de piles et batteries. C’est dans cette dynamique que l’éco-organisme compte récemment parmi ses adhérents la start-up grenobloise BeFC (Bioenzymatic Fuel Cells) qui a remporté en ce mois de septembre le prix 10 000 startup pour changer le monde organisé par La Tribune, pour sa pile à combustible bio-enzymatiques.

Lire la suite
Plus d'articles